Résumé du parcours du Tour 2021 (cyclisme ép2)

Résumé du parcours du Tour 2021 (cyclisme ép2)

Bonjour à tous, ASO, l’organisateur de la Grande Boucle, a annoncé il y a quelques semaines le parcours de la 108ème édition du tour de France, qui aura lieu en 2021. SMP Presse vous propose aujourd’hui une analyse de ce parcours, qui est intéressant à tout point de vue.

Ce parcours renoue avec certaines traditions qui, ces deux dernières années, ont été abolies. Notamment avec le retour des deux contre-la-montre plats. Néanmoins, il faut relativiser en signalant un apport de ASO, qui évite de faire des chronos de plus de 30km, et ajoute dans chaque contre-la-montre une côte courte, afin de pimenter légèrement. Ce tracé aussi revient dans des traditions : moins de massifs intermédiaires et retour des grandes arrivées au sommet (Luz Ardiden, Tignes, St Lary Soulan-Col de Portet), mais mesurons notre propos en soulignant quand même plusieurs inédits en termes de reliefs : les deux premières étapes vallonnées, l’arrivée au Creusot avec le très difficile Signal d’Uchon, et l’arrivée à Quillan qui promet ! ASO ne fait pas aussi de folies en terme d’étapes avec secteurs en terre (la première étape aurait pu en contenir, avec les ribins du Tro Bro Léon), mais il n’y a pas de secteurs pavés. En revanche, la multiplication des étapes avec du vent a son importance.

Donc quand certains disent que le parcours du Tour de France est complètement un parcours traditionnel, ils se trompent à bien des égards mais on peut s’accorder sur le fait que ce parcours renoue avec des particularités du parcours qui avaient fait défaut.

Maintenant, on vous propose une liste non exhaustive des étapes qui seront importantes, et cruciales :

Etape 1 : Brest – Landerneau

Cette première étape est à surveiller, les leaders devront rester placer et malgré l’attentisme habituel des favoris lors des premières étapes, la traversée des Monts d’Arrée peut se révéler corsée, parce que l’enchaînement des côtes et des routes étroites pourra piéger un favori en manque de forme. Néanmoins, les prétendants à la victoire attendront l’avant dernière côte. Mais l’explication se fera dans la dernière côte, la côte de la Fosse aux Loups. Une côte mésestimée par nombre d’observateurs, qui causera des écarts à coup sur. On n’y gagne pas le Tour mais on peut le perdre.

Etape 2 : Perros-Guirec – Mur de Bretagne

Le Mur de Bretagne, un classique du Tour, réutilisé pour la 3ème fois en tant qu’arrivée. Théâtre déjà en 1947 de l’avant-dernier coup de théâtre de ce premier Tour d’après-guerre (le dernier se jouera à Rouen, sur la côte de Bonsecours…), où René Vietto connaît une défaillance dans le contre-la-montre le plus long de l’histoire du Tour, 139km ! Cette Côte du Menez Hiez, de son vrai nom voit quelques passages du Tour avant de voir les victoires de Cadel Evans en 2011 (il remporte le Tour cette année-là), Alexis Vuillermoz en 2015 et la dernière en date, la victoire de l’Irlandais Dan Martin en 2018 !

Profil

Etape 5 : Changé – Laval

Les écarts devraient bouger dans un chrono qui verra un pur rouleur gagner, sur un parcours taillé pour les rouleurs. Un passage du Tour en Mayenne attendu depuis 1999 ! Une éternité.

Etape 7 : Vierzon – Le Creusot

L’étape la plus longue du Tour de France depuis quelques années propose une petite merveille nommée Signal d’Uchon, dont les pentes effroyables devraient servir de tremplin pour une attaque… Nous verrons probablement la 3ème victoire d’un puncheur sur ce Tour… au bout de 7 étapes. Ça promet !

Dans le Signal d’Uchon…

Etape 8 : Oyonnax – Le Grand Bornand

Une étape identique à celle de 2018, qui avait sacré Julian Alaphilippe pour sa première victoire sur la Grande Boucle ! Une étape, dont nous espérons que les leaders ne la négligeront pas : l’ajout de la montée de Mont-Saxonnex devrait probablement faire mal, et des écarts naturels se constitueront !

La victoire d’Alaphilippe en 2018

Etape 9 : Cluses – Tignes

Il fallait revenir à Tignes ! Après les coulées de boue sur le bas de la descente de l’Iseran (définitivement chaotique ce col, on ne va pas faire la liste des étapes passées par l’Iseran sous des conditions chaotiques!)

Cette année, arrivée depuis le nord, par Bourg Saint Maurice et la Tarentaise. Des cols dont nous avons l’habitude : les Saisies, le Cormet de Roselend (par le difficile Col du Pré)… il y a de quoi voir des écarts si ils n’ont pas été constitués la veille. Les coureurs émoussés physiquement après une première semaine éprouvante vivront un calvaire ce jour-là…

Etape 11 : Sorgues – Malaucène

Deux ascensions du Ventoux pour le prix d’un, et la descente en prime ! On pourrait voir des attaques de la part de coureurs distancés par les bordures (de la veille ou de la semaine précédente) qui auront à cœur de se replacer avant les Pyrénées ! Bref, une belle étape en perspective.

CHRISTOPHER FROOME A PIED ! CHRISTOPHER FROOME A PIED !

Etape 14 : Carcassonne – Quillan

Avis aux baroudeurs, les leaders seront en effet occupés à économiser leurs forces pour les étapes à venir. A moins qu’un trublion (qui a éventuellement perdu du temps sur des bordures à l’étape 12) vienne casser le train-train habituel des étapes de ce type…

Etape 15 : Ceret – Andorre

Avant la journée de repos, une étape dans le fief de nombreux cyclistes, en effet de nombreux cyclistes pros résident à Andorre ! Une étape qui contient le sommet du Tour, le Port d’Envalira, qui culmine à 2408m d’altitude (plus haut col routier Pyrénéen). Mais cette étape sourira à un coureur qui saura faire la différence dans l’ascension de Beixalis !

Le Grand Charlemagne…

Etape 16 : Pas de la Case – Saint Gaudens

Départ à plus de 2000m d’altitude, dans l’un des endroits habités les plus hauts d’Europe ! Cette endroit, particulièrement moche au demeurant (désolé les « rebaixes » (mot le plus prononcé d’Andorre!) de prix, votre charme ne m’atteint pas et ne sauve pas le Pas de la Case). Une étape qui se résume à une traversée de l’Ariège, par des cols classiques… mais trop loin de l’arrivée pour que les favoris s’exposent, donc avis aux baroudeurs et aux costauds… et aux yeux (parce que l’Ariège, contrairement au Pas de la Case, c’est joli).

Benvinguts !

Etape 17 : Muret – Saint Lary Soulan-Col de Portet

Du plat en entrée, des cols habituels en plat de résistance, et le monstrueux Portet en dessert… Disons que cette étape se résume à une course de côte.

Bon courage !

Etape 18 : Pau – Luz Ardiden

Si un grimpeur veut avoir de la marge en vue du chrono final, c’est là qu’il doit la prendre. Le retour du mythique Tourmalet va faire des dégâts, avant le grand retour du Tour de France dans la station de Luz-Ardiden !

Etape 20 : Libourne – Saint-Emilion

Cet étape a deux intérêts : le classement final du Tour et les vignes. Pour ceux qui ont… rien à faire de la course en elle même et qui regardent le Tour pour la sieste et les paysages ne seront pas déçus…

Buvez avec modération !

Par contre, pour ceux qui ont quelque chose à faire de la compétition cycliste, ils ne seront pas déçus (à part si la Slovénie, 2millions d’habitants, écrase tout dès la première étape de montagne).

Voilà pour les points clés du Tour, et là qu’il se jouera, ces étapes sont non exhaustives, et si ça trouve, il y aura du vent, donc finalement l’une des nombreuses étapes de plaine qui n’ont pas été référencées ici aura un impact…

Rendez-vous en Juillet ! (à part le Covid vient foutre sa m****)

 

Ps – Désolé Andorre pour cette mauvaise pub^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *